Elle évoque un objet rare et précieux, tout droit venu de l’espace et capable de nous y envoyer. Car la Moonrock (pierre de Lune en français) est fabriquée avec la fleur de cannabis, trempée dans l’huile de hash puis roulée dans du kief. Les connaisseurs savent le pouvoir de high des moonrocks puisque leur taux de THC est extrêmement élevé. Mais il existe aujourd’hui la version CBD de ces petites bombes, fleurissant dans les boutiques dédiées. Allons voir de plus près leurs origines et leur composition.

Petite histoire de la Moonrock

En 2010, le « caviar » – une tête de weed de qualité plongée dans une huile de cannabis de type BHO – fait son apparition dans la communauté cannabique online.
En 2012, le Colorado et Washington légalisent l’usage récréatif du cannabis sur leur territoire. Suivent plusieurs états des États-Unis dont l’Alaska, la Californie, le Maine et le Nevada. Ils seront 9 aux total (plus 25 autres où la marijuana est devenue légale à des fins thérapeutiques). A partir de là, l’offre et la diversité de produits à base de cannabis grandit aux States, notamment avec les extractions de résine. Du dry sift (haschich à sec) aux distillations de cannabinoïdes les plus pures, le consommateur a l’embarras du choix.
C’est en 2014 que, parmi les nouveaux produits à la mode, la Moonrock fait son apparition. Sa fabrication combine plusieurs types d’extractions avec le végétal au naturel : les têtes de la plante. Son apparence est spectaculaire, sa puissance affolante (plus de 50 % de THC) pour le plus grand kif de ses adeptes. On dit que la moonrock a été créée dans un dispensaire de cannabis californien, le Starbudz 760. Une chose est sure, c’est que c’est le rappeur Kurupt qui l’a rendue populaire en lançant sa propre version : la Kurupt Moonrock. Il l’a ensuite commercialisée en collaboration avec un autre acteur de la scène hip hop, Dr.Zodiack, via un spot publicitaire diffusé sur les chaînes TV américaines.

WEEDY : Ice Rock Premium 80% CBD : à partir de 13,5€

Purple Moonrock, Sunrock … les différentes variantes

Par la suite, d’autres producteurs ont suivi la tendance, créant leurs propres Moonrocks (de qualité variable). Parmi les différentes versions, la Purple Moonrock est particulièrement esthétique et très recherchée pour ses effets sur la créativité. Tout comme la petite sœur de la Moonrock, la Sunrock, dont le taux de THC peut atteindre les 80 %. Les français arrivent eux aussi sur le marché avec notamment la Lunar, et des Moonrocks CBD légales.

Recette de la MoonRock

Une Moonrock est fabriquée à partir de 3 éléments :

  • Une tête de weed, une fleur ou un bourgeon (dit aussi bud), sélectionnée pour sa teneur en cannabinoïdes.
  • Du kief (dit aussi keef, pollen ou popo) ou du dry sift : une forme concentrée de cannabis composée des trichromes de la fleur, récoltée par tamisation.
  • De l’huile d’extraction (dite aussi shatter), obtenue en laboratoire avec un procédé BHO (Butane Hash Oil : une extraction au butane), réputée pour être une huile de cannabis pure.

    Préparation : La fleur de cannabis une fois sélectionnée est plongée dans l’huile, puis séchée et généreusement recouverte de kief.

    Quant à la Kurupt’s Moonrock elle est fabriquée selon le même procédé mais avec une espèce d’herbe particulière (la Girl Scout Cookie), et la Moonrock Purple avec de la Purple haze.

La Moonrock CBD pour les adeptes du cannabidiol

La légalisation du CBD dans de nombreux pays et notamment en France a rendu possible la vente de Moonrock en France dans les boutiques spécialisées. A condition que l’intégralité de la Moonrock CBD respecte le taux de THC légal, c’est à dire un maximum de 0,2 %.
Ses effets sont donc bien différents de ceux recherchés dans une Moonrock avec un taux de THC élevé. Ici c’est le taux de cannabidiol qui est très haut, pouvant grimper jusqu’à 70 %.

Moonrock CBD effets et utilisations thérapeutiques

Le cannabidiol thérapeutique est utilisé pour soulager certaines pathologies comme la sclérose en plaque, l’anorexie, le diabète, l’épilepsie, ou encore l’insomnie. Il est aussi souvent utilisé dans le cadre d’une chimiothérapie. Mais attention, il ne s’agit pas de s’automédiquer au CBD, mais de suivre les recommandations d’un médecin pour savoir comment le consommer et à quelle quantité. La Moonrock CBD se fume (ce type d’utilisation est déconseillé selon les pathologies visées). Elle a un effet anti-douleur mais aussi un pouvoir de relaxation puissant. Il est recommandé de la consommer avec modération et par paliers, dans un lieu où l’on se sent en sécurité.

Acheter de la Moonrock

Pour acheter la fameuse pierre de lune dans sa version CBD en France, on peut se rendre dans une boutique spécialisée, ou sur un site dédié en ligne. Il est préférable de choisir des fournisseurs garantissant des produits sans pesticides ni engrais chimiques, avec des modes d’extractions propres. En effet, quand un produit est à la mode, on trouve tout type de qualité. Pour le meilleur, comme pour le pire. Quant à la version THC, on en trouve aux États Unis dans les dispensaires à cannabis, et bien sur, on trouve facilement de la Moonrock à Amsterdam.

Moonrock, le prix ?

Les fourchettes de prix sont assez larges pour qui veut s’envoler avec la version THC de la pierre cosmique, mais en moyenne les dispensaires américains la vendent à 30 $ le gramme. La version CBD quant à elle se trouve en France à partir de 13.5 euros le grammes. Mais les prix peuvent grimper en fonction de la qualité. Cela sans mentionner le marché noir.

WEEDY Ice Rock Premium 80% CBD : à partir de 13,5€

321 CBD Moonrock 35% : à partir de 69€

La ferme du CBD Moonrock 70% : à partir de 38,70€

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.